Feinwerkbau 2700 ALU
Calibre: .22 lr
Poids: 6050 gr
Longueur canon: 674 mm
Longueur totale: 1165-1195 mm

Clicker pour agrandir
standStand de tir de Saint Georges
300m:    12 cibles électroniques
50m PC: 24 cibles électroniques
50m:      18 cibles électronique
25m:        6 chariots de 5 cibles
10m:      22 cibles électroniques
PN:        12 cibles à 100m
               8 cibles à 50m

Clicker pour une visite du stand
Exercices de l'Arquebuse et de la Navigation (EAN)
Nommée Arquebuse Genève dans les compétitions de tir
Association fondée en 1474
 
Cette fonction réaffiche le menu de droite.
Menu | 
Cette fonction permet de se connecter comme membre en entrant son nom et son numéro EAN.
Membre 

Fondation 

Fondation 

  

Billet du président

André Maury, président des Exercices de l'Arquebuse et de la NavigationChères Arquebusières, chers Arquebusiers,

La roue tourne, voilà à nouveau la belle saison qui pointe le bout de son nez, la nature se réveille doucement, les tireurs commencent à sentir l’appel du tir en extérieur… Les affaires d’hiver ne sont pas encore rangées que déjà tous nous pensons au retour des beaux jours.Tiens voilà le printemps !

Le chantier de rénovation et d’aménagement du stand avance au gré de la météo. Tantôt les entreprises avancent sur le terrain, plus ou moins asséché, tantôt elles se déploient sur des travaux annexes qui se déroulent dans des zones préservées des intempéries. Je me dois ici de saluer tout spécialement l’engagement des ouvriers occupés aux travaux du gros œuvre. Je vous laisse deviner les conditions difficiles et pénibles qu’ils rencontrent au cours de leurs journées de travail !Néanmoins, les délais sont respectés et le pacte de consentement mutuel, passé entre les opérations de chantier et les activités de tir, satisfait presque les deux parties. En cette période printanière,débute également une nouvelle phase de travaux :la construction du nouveau bâtiment et du nouveau stand poudre noire.

Cette époque marque aussi la fin de la saison à l’air comprimé. Discipline reine dans le milieu du tir, qui ne laisse rien passer et dont la maîtrise apporte une réelle satisfaction aux pratiquants au vu des résultats obtenus. Force est de constater que la fréquentation en hausse du nombre de tireurs va de pair avec les succès rencontrés aux niveaux Suisse, Genevois et interne.Succès que nos tireurs arquebusiers ont glanés compétitions après compétitions : bravo à eux ! L’introduction du tir sur appui contribue également à la vigueur de notre championnat.Nombre de tireurs se sont essayés à cette nouvelle discipline qui n’est, et de loin, guère plus facile que celles pratiquées sans appui. C’est d’ailleurs l’une de mes grandes satisfactions : voir revenir des tireurs qui, pour des raisons pratiques, ne pouvaient plus supporter le poids de leurs matériels et avaient dû renoncer à la pratique du tir. Pour eux, ce n’est « que du bonheur ! ».

Et, de la même façon, cette période marque notre entrée dans la phase active du combat contre la directive européenne sur la possession d’armes. Le NON n’est toujours pas de mise dans nos rangs de tireurs, mais nous pensons avoir gagné un peu de terrain. Nous nous devons maintenant de convaincre le deuxième cercle : faire voter NON à nos amis et nos connaissances. En effet, nous ne pensons et n’osons pas encore assez parler de toutes ces libertés que l’on nous retire petit à petit, que l’on nous vole !Je suis stupéfait par le nombre de personnes qui se résignent à les voir partir, sans combattre !

L’Arquebuse a intégré un comité de soutien genevois nommé « Liberté et Ouverture » qui œuvre en faveur du NON. Les travaux sont volontairement dirigés sur des axes restreints, tels que la rédaction d’argumentaires, la création d’affiches et de flyers, la recherche de fonds et d’actions de terrain. Ensemble, nous nous battons pour réveiller les personnes qui ne pensent pas être concernées par ce genre de votations et tentons de les secouer pour leur faire prendre conscience du mur dans lequel nous nous rendons à grande vitesse…

Nous Arquebusiers, nous Sociétés patriotiques, nous nous devons de protéger ces acquis. Acquis que nous ont transmis nos anciens, parfois en donnant leur vie ! Aujourd’hui, le mot d’ordre est simple : si on perd, on meurt ! Voter juste, c’est voter NON. Pas besoin d’être devin pour comprendre qu’il n’y aura pas de retour en arrière dans le droit de posséder une arme, cela ne se fera jamais. N’oublions pas que l’objectif final de l’UE reste le retrait et la destruction totale de toutes les armes, qu’elles soient de collections, de sports, de loisirs ou de chasses !

PRO DEO ET PATRIA

Votre président
André MAURY