Hämmerli AP 40
Calibre: 4.5 mm
Propulsion: air comprimé
Pression cylindre: 200 bar

Clicker pour agrandir
standStand de tir de Saint Georges
300m:    20 cibles électroniques
50m PC:  24 cibles électroniques
50m:     18 cibles électronique
25m:      6 chariots de 5 cibles
10m:     24 cibles électroniques (C10)
         24 cibles électroniques (P10)
PN:      5 cibles à 100m
         15 cibles à 50m

Clicker pour une visite du stand
Exercices de l'Arquebuse et de la Navigation (EAN)
Nommée Arquebuse Genève dans les compétitions de tir
Association fondée en 1474
 
Cette fonction permet de supprimer le menu de gauche pour une impression de la page courante.
Impression | 
Cette fonction permet de se connecter comme membre en entrant son nom et son numéro EAN.
Membre 

10 mètres pistolet - 2010 

10 mètres pistolet - 2010 

     Nouvelles
Cette fonction permet de se connecter comme membre en entrant son nom et son numéro EAN. La connexion comme membre vous permet de visualiser de nombreuses pages spécifiques aux EAN et d'accéder au forum et à vos données personnelles.
Généralités
 Calendrier des tirs
Fondation
 Billet du président
 Collège des officiers
 Musique EAN
 Histoire
 Accès à l'hôtel
Association
 Inscription à l'Arquebuse
 Plan de tir
 Petites annonces
 Bourse EAN 2024
 Boutique
Sous-sections
Stand
Technique/FormationNouveauté
Musées
Résultats 2024
 P50
 P25Nouveauté
 P10
 F300
 C50
 C10
 PN
Archives
 
2023 2022 2021
2020 2019 2018
P25 2023 2022 2021
2020 2019 2018
P10 2023 2022 2021
2020 2019 2018
F300 2023 2022 2021
2020 2019 2018
C50 2023 2022 2021
2020 2019 2018
C10 2023 2022 2021
2020 2019 2018
PN 2023 2022 2021
2020 2019 2018
Liens
Administration
 Liste de diffusion
 Flux RSS
     Membre
Util.
Pass.

Déplacement au Tessin

Déplacement de la section de tir à 10 mètres aux 3 maîtrises tessinoises

En avant-propos, de cette 29ème édition de la plus ancienne des maîtrises PAC tessinoises, j'ai encore dans le souvenir Jean-Pierre, André, Johnny, François, Hélène, Robert, Serge, les accompagnantes qui étaient présents dans les années quatre vingt, lors de nos déplacements en train et de nos visites en minibus dans le terroir du Mendrisiotto, voire à Meride village natal du président Giorgio. Voyez, chers amis, cette sortie n'a pas été abandonnée. Les membres de la direction de tir qui vous ont succédés, ont proposé en plus, celles de Tesserete et Bellinzona. Ainsi, l'Arquebuse de Genève est toujours présente au Tessin depuis 25 ans.

En ce premier samedi de février, les derniers clients, et employés du « Pénitencier » ont dû accélérer leurs ultimes adieux déchirants à la vue de la trentaine d'arquebusiers qui dès potron-minet avaient été convoqués pour se rendre au Tessin. Malgré les routes verglacées, tous étaient à l'heure de l'ami Joël, adepte du quart d'heure vaudois. Mais « Diabolo » le GO imaginatif, avait prévu la viennoiserie apportée par un des nombreux extramuros genevois, accompagnée d'un café, d'un thé préparé par « André » notre chauffeur et servi par le couple « Dumoulin ». Le car le « Prince » empruntait donc la route de Chancy alors que les salutations et informations étaient diffusées au micro, en rodage matinal. C'est ainsi que l'on apprenait que le pilotage de cette course serait assurée par un « GO », remplaçant notre directeur de tir Jean-Michel, astreint à des festivités. On n'oubliait pas non plus les autres membres du Collège retenus pour diverses représentations dont celle de la finale des championnats vaudois aux disciplines 10 m carabines en notre stand de St-Georges. On saluait la présence de l'octogénaire Gilbert Klaucke, accompagnateur des tireurs à la carabine 10 m, des divers membres de la commission administrative, et des futurs candidats à la candidature. Une pensée à Mario qui s'était beaucoup entraîné, absent de dernière minute.

La documentation ponctuelle sur notre déplacement ayant été distribuée, le but de ce séjour « latin » était de conduire une équipe de 29 tireurs sportifs, pour un challenge tant sportif qu'amical. L'objectif était également de réunir les tireurs à la carabine et au pistolet. En milieu de matinée, les contacts avec les sociétés de Tesserete, Lugano et Bellinzona étaient avisés des derniers changements tant dans la formation des équipes que des tireurs présents. Ainsi dès notre arrivée, les cartons étaient prêts pour la distribution personnelle. L'arrêt physique et obligatoire, respect de la LCR des usagers de route, nous laissait un peu plus de 35 minutes au Grauholz à la satisfaction de tous, surtout de ceux qui récupéraient une nuit agitée. Le plan horaire était respecté et c'est peu avant midi que sur la route de « Gola del Lago », le chauffeur du car nous déposait à Tesserete. Les 12 lignes de tir nous étaient réservées. Ainsi, après la remise des cibles chacun avait le choix de manger un repas traditionnel à la buvette ou de tirer. Vers 13h30, les 6 tireurs à la carabine, dont 3 juniors, et Gilbert, ont été conduits à Bellinzona pour les tirs de maîtrise au fusil. Au milieu de l'après-midi, toute notre équipe avait accompli les premiers tirs, diverses satisfactions étaient déjà visibles sur les visages. Ayant réceptionné les résultats, notre car, ponctuel, nous repris vers 15h30 pour nous conduire à Lugano, près de la « Rasega » temple mythique du HC Lugano. Grace à l'envoi de notre estafette Claude Pittet, nos cibles étaient déposées dans les enveloppes et la distribution était interactive. Belle image que ce stand de 30 postes que 21 arquebusiers occupaient, comme le son mélodieux de l'écrasement du projectile sur le porte cible. Très concentrés, pas de babillage, on tirait la cible section de la FST en ces lieux. On obtenait un merveilleux résultat de plus de 183,100 pts pour les 21 tireurs. Mais, à la pause de chaque série, on apercevait, le « match-winner » Julien Degat, à la recherche du « graal » de Lugano, le fameux MORINI, en tant que premier prix. Le geste sûr, un rythme régulier, il avalait les 100 cps du programme local avec l'excellence dans le résultat. Hélas, on préparait déjà le voyage de l'an prochain, car Mario Moretti, Milanais, comptait 12 pts de plus.
Qu'importe le meilleur groupe terminait 4ème avec 1475 pts. Peu avant 19h00, le président Bernasconi, l'ami « Sergio », après avoir bataillé pour retrouver une cible égarée de notre Marie-France, offrit un apéritif pour nous remercier de notre présence et de notre participation nombreuse à « sa Maestria ». Mais déjà, le car surgissait pour nous conduire à nos hébergements respectifs, les couples et l'équipe carabine au San Giobbe de Giubiasco et le solde au Morrobia de Camorino. Le Monte-Ceneri passé, les premières contractures se font ressentir, suite de cette journée bien remplie. Nous retournons pour le souper dans ce restaurant de Giubiasco, « Locarno » où nous avons apprécié une fondue chinoise très copieuse, et même des gnocchis pour notre senior vétéran. Les passionnés d'armes étaient aux aguets, car ils désiraient faire une visite matinale à la bourse de Bellinzona. Le « Go » a été flexible, mais après le tir, dès 10h00 ! Visages radieux dans la salle avant d'attaquer le dessert. !!! « Oui, Sébastien, c'est fois, je permets ! « Déjà, les adieux à Claude Pittet qui rentrait dans sa « ca vecchia » mais sans ses « beurres frais » égarés lors des adieux devant l'hostellerie sonnaient la rentrée. Tout ce monde sportif est retourné aux hôtels, à pieds ou en car. C'est le moment de solitude du « GO » [Classer les factures, analyser les résultats et modifier les équipes pour les derniers tirs à Bellinzona]. A six heures trente, les rayons du soleil filtraient par la fenêtre c'était l'heure du petit déjeuner. Les camarades tireurs tous en forme pour accomplir l'exploit de tirer sans se dissiper !se succédaient. Nous voilà donc arrivés dans la Pc de Bellinzona, locaux aménagés pour le tir à 10 m. où 10 cibles électroniques étaient réservées jusqu'à 13h00 pour notre groupe. Des chauffages d'appoint, le même modèle d'installations SIUS que chez nous, et nous étions comme à la maison. Vers 10h00, arrivait le dernier carré, nos couples et anciens pour concourir. Un quarteron quittait le stand pour la visite de l'Expo. Alors que nos tireurs terminaient, les prix étaient distribués. Belle moisson de cartes couronnes ! C'est peu après midi, qu'une agape nous a été offerte par la présidence de la société de tir de Bellinzona ; Des mots simples. « Je ne suis pas un tireur, mais le manager de la société. Les remerciements des « Granata » pour l'invitation aux Tir des 20 coups, auxquels nous devons malheureusement renoncer : le programme cantonal de tir est très chargé au Tessin ». Tout le monde était réuni, l'opérateur de saisie contrôlait les résultats de la dernière participante, un bon mot d'encouragement dit par Marcel, et un super vétéran tant sportif que sociétaire, pour remercier le chargé de l'organisation. Cette reconnaissance a été suivie par le mot du « GO ».
L'excellence et la diligence dans l'esprit d'équipe s'acquièrent avec l'entraînement en commun. Nous terminons un triple engagement de tirs des maîtrises, de groupes et de la cible société. Les brillants résultats enregistrés, tant par les équipes qu'individuels sont d'excellentes factures pour les prochaines échéances. Soyez-en félicités ! En apportant ses compétences et ses connaissances, chacun fait grandir le groupe, l'équipe. Cette base étant construite, elle servira pour l'an prochain, si nous le voulons bien. Cependant, nous devons améliorer notre comportement dans le stand lors de nos installations en cible, spécialement à Bellinzona. Ce discours clôturait cette matinée sportive. Sur le chemin du retour, la halte fut effectuée à Ersfeld/Uri, pour le repas, puis le car s'engageait jusqu'au stand de St-Georges avec une arrivée ponctuelle à 18h30, comme prévu. Clin d'œil à André, le chauffeur. Promis ! On réservera des pamyrs, pour le cas où ! Et maintenant, place aux prises de vues.

Valentini Patrick

Photo du weekend au Tessin



Claude
Claude



Pierrot
Pierrot





La photographe photographiée
La photographe photographiée











Patrick et Julien
Patrick et Julien







Gérard et Claude
Gérard et Claude





Azra
Azra
Le joli petit stand de Tesserete
Le joli petit stand de Tesserete

Très confortable, le Prince
Très confortable, le Prince
















Patrick, le gentil GO
Patrick, le gentil GO